EuropaPress 5486393 efectivos ume reactivacion incendio tenerife

La réactivation des incendies de forêt au nord de Tenerife reste au niveau d’urgence 2, avec un peu plus de 40 hectares touchés et se poursuit avec uenviron 3 200 personnes évacuéesprincipalement originaires des quartiers de La Corujera, à Santa Úrsula, et de Pino Alto, à La Orotava, et bien que Il n’y a aucune blessure corporelle si une maison a brûlé.

C’est ce qu’ont expliqué aux médias le conseiller d’urgence du gouvernement des îles Canaries, Manuel Miranda, et la présidente du Cabildo de Tenerife, Rosa Dávila, qui ont prévenu que la nuit avait été « tendue et compliquée » en raison des températures continuer à un niveau élevé et attendu les vents à flanc de colline, vers la côte, avec des rafales pouvant atteindre 40 kilomètres par heure.

Miranda a souligné que les conditions météorologiques « sont dures » et que le dispositif d’extinction est « attentif et attentif » à ce qui pourrait arriver la nuit. « Nous demandons beaucoup de calme à la population, cela n’est en aucun cas contrôlé, il y a des réactivations », a-t-il indiqué.

Le manque de pluie et le vent fort compliquent l’extinction

Le conseiller a remercié le bon comportement des personnes affectées, a souligné « l’excellente collaboration » des institutions publiques et des forces de sécurité et le suivi que le président, Fernando Clavijo, exerce depuis Madrid, en mettant un accent particulier sur le travail de l’UME, qui a a agi « de manière exemplaire, très rapidement ».

Dávila a souligné que le niveau 2 est maintenu et que tous les moyens aériens et terrestres sont activés, cavec neuf hélicoptères et une force de 94 personnes, qui passera à 120 ce vendredi, avec le soutien de l’UME et des pompiers pour contrôler les terrains d’interface urbaine.

Le président a demandé à la population de « maintenir la prudence et la plus grande prudence » car même si les reproductions sont « normales », avec la canicule que subit l’île, les flammes peuvent atteindre « une grande ampleur ». « La même chose pourrait nous arriver qu’hier soir », a-t-il ajouté.

Les points chauds augmentent

Le directeur de l’extinction d’incendie du Cabildo, Pedro Martínez, a souligné que les points chauds « augmentent » dans le périmètre « et que s’ils touchent du carburant, ils peuvent brûler », ils sont donc « inquiets » la nuit prochaine étant donné qu’il y aura du vent qui peut générer du pavage dans les zones d’interface sales.

Les moyens aériens se concentrent principalement dans la zone de Mamio, à La Orotava, et les moyens terrestres à Santa Úrsula plus quelques foyers à Ravelo (El Sauzal), mais le La zone de Las Charquitas, où l’incendie s’est déclaré, est inaccessible, avec des arbres tombés et des pistes qui ne sont pas sécuritaires pour les travailleurs.

« La nuit peut être très bonne, avec des inquiétudes particulières ou il peut y avoir une propagation importante et il faut être préparé », a-t-il expliqué.

L’un des refuges où dormaient les personnes âgées de la région a été expulsé

La ministre de la Protection sociale du gouvernement des Îles Canaries, Candelaria Delgado, a souligné que le refuge Quiquirá de La Orotava, qui hébergeait une trentaine de personnes âgées, a déjà été fermé et il a été décidé de les relocaliser vers d’autres ressources, et seul celui du pavillon Santa Úrsula reste ouvert.

Il a également indiqué qu’ils travaillent déjà avec la famille de Santa Úrsula, qui a perdu son logement, pour trouver un logement alternatif et que la fermeture du centre social et sanitaire de La Corujera est maintenue.