Anastasia Kostenko

Les clignotant ils servent pour signalisation d’un changement de manœuvre en roulant, ils sont donc un élément primordial lors de la conduite sur les routes. Ceux-ci contribuent non seulement à maintenir la sécurité des occupants du véhicule, mais également celle des autres utilisateurs.

L’utilisation des feux de croisement doit être effectuée dans des situations spécifiques dans lesquelles il est Signalisation d’activation obligatoire. Cependant, de nombreux conducteurs ne les utilisent toujours pas suffisamment ou les utilisent mal, ce qui peut avoir des conséquences sous forme d’accidents.

Dans quels cas il est obligatoire d’utiliser les clignotants

La DGT précise qu’ils doivent être utilisés à chaque fois changeons de voie, à Rejoignez-nous vers une route, vers passer à un véhicule, si nous faisons un virage ou un changement de direction et quand nous signalons que nous allons s’arrêter ou se garer le véhicule.

De plus, il faut rappeler d’autres cas dans lesquels il est obligatoire d’utiliser des clignotants, comme lorsque reprendre la marche quand nous sommes garés et sortir d’un rond point, puisque ces deux dernières circonstances sont celles que les conducteurs oublient le plus. En même temps, lorsque nous changeons de voie sur un rond pointil faut aussi le signaler avec les clignotants.

Amende pour ne pas utiliser les clignotants

En cas de non-utilisation des clignotants dans les situations obligatoires décrites ci-dessus, la pénalité peut s’élever à 80 euros si un agent de la circulation arrête le véhicule, même si n’implique pas le retrait de points du permis de conduire.

Le Règlement Général de la Circulation impose l’utilisation de clignotants pour avertir des manœuvres qui vont être effectuées. Si ce dispositif d’éclairage ne fonctionne pas en raison d’un défaut, le conducteur doit signaler les mouvements avec son bras en le sortant par la fenêtre. Si vous ne prévenez pas ainsi de vos intentions sur la route, le l’amende est de 200 euros.

A lire également