Près de 20 meurtres en un mois incitent les États-Unis à alerter les voyageurs vers cette destination des Caraïbes

Le Département d’État américain a alerté Citoyens américains avec un avis aux voyageurs pour les Bahamas en raison d’une augmentation significative des cas de meurtres dans la nation insulaire. Depuis le début de l’année, 18 meurtres ont été signalés, ce qui a conduit l’ambassade à émettre des avertissements sur les risques potentiels pour la sécurité de ceux qui voyagent ou résident aux Bahamas.

L’avis souligne que les meurtres aux Bahamas ont eu lieu à différents moments, notamment pendant la journée, dans la voie publique. Il attribue spécifiquement ces incidents survenus en 2024 principalement à des représailles violentes liées aux gangs.

Pour lutter contre la hausse du taux de criminalité, le Premier ministre des Bahamas, Philip Brave Davis, a introduit plusieurs mesures de sécurité. Il s’agit notamment de l’établissement de barrages routiers et du renforcement des opérations de police. Tout en reconnaissant que ces mesures pourraient gêner à la fois les habitants et les touristes, le Premier ministre a souligné la nécessité d’assurer la sécurité publique.

« Nous ne violerons les libertés civiles de personne, mais vous risquez d’être touchés par davantage de barrages routiers et d’interventions policières inopinées », a déclaré le Premier ministre Davis. « Cela peut vous retarder à vos rendez-vous ou retarder vos projets, mais c’est un petit prix à payer pour le bénéfice collectif de rendre nos rues plus sûres et nos vies moins gâchées par les meurtres et autres crimes violents. »

Cet avis fait suite à un récent avertissement de « reconsidérer les voyages » émis par le Département d’État pour Jamaïque, mettant en lumière les crimes violents répandus tels que les invasions de domicile, les vols à main armée, les agressions sexuelles et les homicides. L’avis a également soulevé des inquiétudes quant à l’efficacité de la police locale dans sa réponse aux crimes graves et aux rares condamnations définitives dans les affaires pénales.

L’avis aborde également les problèmes de sécurité liés aux activités nautiques. Il note que les activités commerciales de loisirs nautiques, telles que les excursions nautiques, manquent de réglementation cohérente.

Il existe des problèmes liés à l’entretien des embarcations et certains opérateurs peuvent ne pas posséder les certifications de sécurité nécessaires. Il est conseillé aux voyageurs de surveiller de près les alertes météorologiques et maritimes locales avant de participer à des activités nautiques. Les opérateurs ont le pouvoir discrétionnaire d’utiliser leurs navires malgré les prévisions météorologiques, ce qui a entraîné des incidents, notamment des blessures, attaques de requins, et des décès. Par mesure de précaution, le personnel du gouvernement américain n’a pas le droit d’utiliser des locations de jet ski indépendantes à New Providence et Paradise Island.

A lire également