Novena noche de protestas en Ferraz

Ils ont affronté des radicaux d’extrême gauche ou d’extrême droite, des membres de la CDR en Catalogne, des manifestations qui ont incendié Barcelone alimentées par le séparatisme ou encore des néo-nazis et des ultras anti-amnistie aux portes de Ferraz à Madrid et dans d’autres villes espagnoles. Il y en a environ 2 500, mais ils sont toujours là. Ils ont participé aux Jeux olympiques de Barcelone en 92, à l’Expo de Séville en 92, à la célébration de sommets internationaux et d’événements sportifs, et maintenant on les voit à Ferraz essayant d’empêcher les ultras d’infiltrer les manifestations contre l’amnistie. Ce sont la police anti-émeute. Les Syndicats de police Ce sont eux qui les défendent contre d’éventuelles poursuites judiciaires. Le chef de chaque unité contacte la délégation gouvernementale avant toute action.

Ce sont les membres du Unités d’intervention policière. Ont été créés en 1990, par décret royal 1668/1989 du 29 décembre. Les Unités d’Intervention de la Police sont des organismes mobiles de sécurité publique ayant pour mission d’agir sur tout le territoire national, principalement en cas de prévention et de danger imminent ou grave d’altération de la sécurité des citoyens.

Ces Unités ont les missions suivantes:

a) Collaboration à la protection des SS. MM. les rois d’Espagne et de hautes personnalités nationales et étrangères.

b) Prévention, maintien et rétablissement, le cas échéant, de la sécurité des citoyens.

c) Intervention dans de grandes concentrations de masse, réunions dans des lieux de transport en commun, manifestations et spectacles publics.

d) Action et assistance en cas de calamités graves ou de catastrophes publiques.

e) Action dans des situations d’alerte policière, déclarées, soit en raison de la commission de délits à caractère terroriste, soit de délit de droit commun et établissement de contrôles et autres dispositifs policiers.

f) Protection des lieux et des installations dans les cas où cela est déterminé.

g) Intervention lors d’émeutes et de situations de danger similaire.

Combien facture une police anti-émeute ?

Le décret royal 950/2005 du 29 juillet sur la rémunération des forces et organismes de sécurité de l’État (BOE du 30 juillet) réglemente le salaire des membres de la police nationale. La masse salariale finale de chaque agent dépend de la somme des rémunération de base et complémentaire.

A ce montant annuel il faut ajouter le correspondant au deux versements supplémentaires (dont la partie fixe est de 722,91 euros respectivement en juin et décembre), ce qui augmenterait le salaire de base jusqu’à atteindre 11.482,74 euros par an pour un policier national de base qui vient d’entrer dans le corps. De plus, chacun des versements supplémentaires comprend une partie du Complément de Destination et du Complément Spécifique et ce qui correspond à chaque fonctionnaire en raison de son ancienneté dans la Police Nationale.

L’un des suppléments compris dans la rémunération de base et celui L’ancienneté a une influence directe sur le salaire d’un policier national. Celle-ci est calculée par périodes triennales, c’est-à-dire par périodes de 3 ans et est versée mensuellement à partir du moment où le fonctionnaire obtient le droit de la percevoir.

Ce supplément sera facturé pour la première fois après avoir occupé le poste pendant 3 ans. Après avoir complété 6 années de pratique, 2 périodes de trois ans seront acquises et ainsi de suite. Pour l’année 2023-2024, le triennat d’un barème de base de la Police Nationale s’élève à 30,61 euros par mois, ce qui représente environ 367,32 euros par an. tu paies un supplément sont reçus deux fois par an, spécifiquement dans les mois de juin et décembre. Ces versements sont programmés annuellement dans le tableau des rémunérations des fonctionnaires. Ainsi, pour tous Officiels du groupe C1 La partie forfaitaire des versements supplémentaires sera de 722,91 € pour chacun des versements.

A ce montant il faudrait ajouter le complément de destination attribué et aussi les triennats accumulés. Selon les données du Les syndicats de police unis en action, en 2019 Le montant mensuel par territorialité était le suivant :

Barcelone (capitale) 55,68 €

Madrid (capitale) 184,63 €

Commissariats de police locaux Madrid 97,12 €

Aéroport Adolfo Suárez – Madrid Barajas178,42 €

Reste de la Catalogne42,02 €

Valence, Séville et Malaga (dans la capitale) 36,76 €

Las Palmas et Tenerife (toute la province) 146,23 €

Îles Baléares (toute la province) 145,50 €

Melilla53,52€Ceuta22,84€

Pays Basque et Navarre 678,61 €

Entre 1 500 et 2 600 euros par mois

À ce stade, il est temps de parler de ce qui nous préoccupe : le salaire de la Police Nationale UIP. Ces agents, mieux connus sous le nom de police anti-émeute, ont un salaire de base légèrement supérieur à 10 euros de l’heurecomme le révèle Syndicat de la Police Unifiée (SUP) même s’il n’y a pas d’heures supplémentaires. L’étage moyen de la police anti-émeute oscille entre 1 500 et 2 600 euros base. auquel il faut ajouter le plus le danger et l’âge.

Comment accéder à ces lecteurs

Pour accéder à cet appareil, vous devez d’abord faire partie de la Police Nationale. Deuxièmement, ils doivent surmonter le tests sélectifs qui, une fois approuvé, donnera la possibilité de suivre un cours sélectif. Les cours comportent trois niveaux en fonction de la position des membres des forces de sécurité, de sorte qu’il existe des cours de gestion et de commandement pour commissaires, inspecteurs en chef et inspecteurs; cours de coordination et de commandement de sous-groupes pour sous-inspecteurs; et des cours d’exécution pour Policiers et policiers.

Ceux qui parviennent à accéder à l’unité s’engagent à y rester pendant une période de trois années consécutives. et, s’ils veulent rester à destination, ils doivent surmonter les tests de revalidation qui sont établis. L’importance et les caractéristiques particulières des services de ces Unités exigent que ceux qui les fournissent disposent de l’état physique et mental approprié pour y rester, de sorte que leur perte ou détérioration, dûment constatée, sera un motif de licenciement desdites Unités.

La disponibilité des unités d’intervention policière Il sera permanent et ses composants devront toujours être localisés. Les horaires de travail et de repos seront ordinaires, sauf lorsque les besoins du service exigent des horaires particuliers.

Selon le Arrêté INT/28/2013, du 18 janvierqui développe la structure organique et les fonctions des Services centraux et périphériques de la Direction générale de la police, assume la prévention, le maintien et, le cas échéant, le rétablissement de l’ordre public, ainsi que la coordination, la supervision et le contrôle de l’intervention policière. Unités, sans préjudice de leur dépendance fonctionnelle à l’égard du quartier général supérieur, du commissariat provincial ou du commissariat local où elles ont leur quartier général ou sont affectées.

Il y a douze unités avec un périmètre d’action territorial préférentiel, proche de la ville dans laquelle se situe sa Base et une Unité Centrale d’Intervention basée à Madrid et un périmètre d’action national.

Les tests physiques

Les preuves matérielles qui donnent accès à l’UIP sont relativement similaires à celles qui donnent accès à la Police Nationale. Ils mesurent les capacités de chacun des candidats en termes de force, d’endurance, de vitesse et de nage. Plus précisément, il y a au total quatre tests physiques auxquels il faut faire face, comme le souligne Innotest :

  • essai de course: Cette épreuve consiste à réaliser une course de 1 000 mètres à réaliser dans un certain temps. Le score maximum est obtenu en le complétant en 3 minutes et 10 secondes ou moins.
  • test de natation: test de vitesse de nage sur 50 mètres de longueur. S’il est terminé en 30 secondes ou moins, le score maximum est atteint.
  • Test de vitesse: L’épreuve de vitesse consiste en un sprint de 50 mètres. Le score maximum ici est obtenu en parcourant cette distance en 6,3 secondes ou moins.
  • Test de résistance: consiste à grimper une corde sur une certaine distance. Le score le plus élevé est obtenu en grimpant 5 mètres à main levée.

Les tests physiques ne sont pas les seuls à réussir pour accéder à l’UIP de la Police Nationale. Outre les différents tests physiques, il est également nécessaire de passer un test technique-professionnel qui consiste à résoudre une hypothèse liée au fonctionnement policier de cette spécialité.

Et d’un autre côté, nous devons également faire face à certains tests psychotechniques à travers lequel sont évaluées les aptitudes et les traits de personnalité de chacun des candidats. Il faut tenir compte du fait que le sang-froid face aux provocations est l’une des principales vertus d’un policier anti-émeute.