L'OCU indique comment économiser 100 euros par mois sur notre crédit immobilier

Depuis les plus bas atteints en 2021, l’Euribor a augmenté de plus de 4,5 points, ce qui rend les prêts hypothécaires à taux variable très chers. Cependant, le Organisation des Consommateurs et des Utilisateurs (OCU) souligne qu’il existe plusieurs façons de les réduirecomme négocier une novation avec l’entité elle-même ou transférer vers une autre banque qui propose conditions plus attractif. Cette dernière est une opération simple et peu coûteuse, puisque ses coûts ont été réduits ces dernières années : la commission de réévaluation de la valorisation se situe désormais autour 300 euros et annulation anticipée varie entre 0 et 2% du capital restant dû.

En ce sens, l’Organisation des Consommateurs et Utilisateurs (OCU) rappelle que la perception des commissions de résiliation anticipée est suspendue jusqu’à la fin de l’année selon le Décret-loi royal 19/2022, et souligne que les créanciers hypothécaires devraient rester exonérés de paiement, au moins jusqu’à ce que l’Euribor baisse.

Prêt hypothécaire fixe ou variable ?

Le choix d’un prêt hypothécaire fixe ou variable est une décision qui appartient à chaque client et dépendra de l’évolution des taux d’intérêt. La Banque centrale européenne a annoncé un pause dans la hausse des taux d’intérêtmais il a également souligné que aucune autre baisse n’est attendue dans un avenir proche. L’Euribor a peut-être atteint un sommet, mais les prévisions actuelles suggèrent que la baisse ne sera ni rapide ni très forte :

  1. Compte tenu du niveau actuel de l’Euribor, le passage à un hypothèque fixe Cela signifie des économies immédiates. Ceci est particulièrement avantageux si vous devez réduire vos paiements actuels le plus rapidement possible, sans surprise. Un crédit immobilier référence à l’Euribor +1 rapporte un taux d’intérêt de 5,16% s’il est révisé à l’Euribor d’octobre, contre 3,05% pour le meilleur crédit immobilier à taux fixe sans liens, ce qui signifie que vous économiserez plus de 100 euros par mois avec un capital en attente de 100 000 euros.
  2. Le changement vers les autres hypothèques variables Cela peut aussi être rentable, puisque l’écart avec le taux d’intérêt Euribor est réduit de 0,25 pour cent. Par exemple, si un crédit immobilier a un taux d’intérêt nominal de 2,20 % la première année puis est égal à Euribor+0,5 %, cela représente une économie de 150 euros par mois la première année et de 25 euros par mois la deuxième année par rapport à une référence hypothécaire à Euribor+1.
  3. Enfin, vous pourriez également envisager de passer à un hypothèque mixte avec un taux fixe les premières années puis un taux variable. Ce produit bénéficie de quelques années de versements stables et de la possibilité de profiter d’une éventuelle baisse de l’Euribor les années suivantes.