De quoi s'agit-il et comment se passe sa mise en œuvre ?

Ci-dessous, nous vous informons des changements qui sont mis en œuvre ; ses améliorations et les risques potentiels.

Qu’est-ce que le NDC et pourquoi en entend-on tant parler ?

Le NDC, « New Distribution Capabilities », est une norme technologique qui utilise des connexions API (Application Programming Interface) pour les compagnies aériennes afin d’offrir du contenu aux voyageurs via les agences de voyages et les canaux directs. C’est un nouveau langage qui remplacera le traditionnel « edifact » qui permettra un langage technologique plus actuel.

Nous espérons que ce nouveau langage technologique servira à enrichir l’offre et les services, et non à proposer les mêmes services à un coût dû à une supposée amélioration des tarifs qui ne s’est pas encore traduite par un bénéfice pour le passager.

Travel Security mettra-t-il en œuvre NDC ?

Chez Travel Security, nous nous engageons à mettre en œuvre et à améliorer la technologie NDC. Dans la région, nous avons mené de nombreuses initiatives qui permettent une amélioration du service pour nos passagers d’affaires. Nous pensons que cette technologie et ses mises à jour doivent être mises en œuvre via les GDS (Global Distribution Services), des entreprises technologiques disposant de la solvabilité et des connaissances nécessaires pour soutenir l’amélioration continue. De plus, démocratisez l’offre et permettez la comparaison des prix et des valeurs entre les différentes compagnies aériennes.

Les GDS ont développé des améliorations continues des systèmes de marchandisage des compagnies aériennes pendant plus de 40 ans et prennent aujourd’hui en charge un grand nombre de leurs propres modules de tarification et de marchandisage. Actuellement, de nombreuses compagnies aériennes d’importance latino-américaine et mondiale ont déjà mis en œuvre la technologie NDC via le GDS ; comme American Airlines, Avianca, KLM, Air France entre autres.

Pourquoi maintenant et quel est le problème ?

De nombreuses compagnies aériennes sont sorties de la pandémie avec des niveaux d’endettement très élevés et ont réduit leur capacité malgré le fait que la demande augmente et que les avions fonctionnent à pleine capacité. Par conséquent, certains d’entre eux profitent de cette opportunité pour chercher à changer la façon dont ils vendent leurs billets, en éliminant certains avantages corporatifs et en modifiant les processus de vente établis. De nombreuses entreprises ont développé un modèle qui répond à leurs exigences juridiques, financières et d’entreprise, et de nombreuses propositions de modification incorporées par certaines compagnies aériennes peuvent quitter ces processus sans être correctement terminées.

Quel est le statut aujourd’hui ?

Les globalisateurs Sabre et Amadeus ont développé un standard NDC qui permet de démocratiser l’offre et d’ouvrir les contenus à tout acheteur, en pensant toujours au bénéfice du client à moyen et long terme. Cependant, certaines compagnies aériennes se sont lancées dans des aventures d’intégration individuelles et directes, qui préoccupent le passager et qui peuvent constituer une potentielle réduction future de la concurrence et une limitation de l’offre. En outre, les développements directs mis en œuvre par NDC à ce jour ne permettent pas d’effectuer directement de nombreuses procédures d’attention et d’après-vente liées à un billet, telles que : les annulations, les réémissions, les OBT non intégrés, la limitation des frais aux cartes clients; parmi de nombreuses autres fonctionnalités qui ne rendent pas un service de qualité viable pour une entreprise cliente.

Pour plus d’informations, contactez votre chargé de voyage ou écrivez-nous à l’adresse e-mail suivante : contact@assistance-demarches.fr

A lire également