Le calendrier de travail 2024 comporte 12 jours fériés nationaux

Il Calendrier de travail 2024 collecter un total de 12 jours fériés nationaux, dont 9 auront lieu conjointement dans toute l’Espagne, le même nombre que cette année, selon une résolution de la Direction générale du travail publiée ce vendredi au Journal officiel de l’État (BOE).

Concrètement, en 2024, il y aura un jour férié dans toute l’Espagne le lundi 1er janvier (Nouvel An), le samedi 6 janvier (Épiphanie du Seigneur), le vendredi 29 mars (Vendredi Saint), le mercredi 1er mai (Vacances travail), le jeudi 15 août (Assomption de la Vierge), le samedi 12 octobre (Fête nationale espagnole), le vendredi 1er novembre (Toussaint), le vendredi 6 décembre (Jour de la Constitution espagnole) et le mercredi 25 décembre ( Nativité du Seigneur).

Il existe d’autres jours fériés communs que les communautés autonomes peuvent déplacer à un autre jour. Cela s’est produit avec le jeudi 28 mars (Jeudi Saint), qui sera vacances dans toute l’Espagne sauf dans la Communauté valencienne et en Catalogne, mais pas avec le vendredi 6 janvier, fête des Rois Mages, que toutes les communautés ont décidé de maintenir.

Parmi les compétences reconnues par les communautés autonomes figure également la possibilité de remplacer le repos du lundi suivant le jours fériés ce match le dimanche pour l’incorporation d’autres qui leur sont traditionnels, ainsi que la possibilité de célébrer San José (19 mars) ou Santiago Apóstol (25 juillet) sur leur territoire correspondant.

Le pont constitutionnel par les communautés autonomes

Ainsi, le 9 décembre (le lundi après l’Immaculée Conception) sera férié en Andalousie, Aragon, Asturies, Castille et León, Estrémadure, Murcie et Melilla ; Le jeudi 25 juillet (Santiago Apóstol) ne sera férié qu’en Cantabrie, en Galice, Madrid, Navarre et au Pays basque, et le mardi 19 mars (San José) ne sera férié qu’à Murcie et dans la Communauté valencienne.

La liste des neuf festivités communes à l’ensemble du pays en 2024 est la suivante :

-1er janvier : Nouvel An (lundi)

-6 janvier : Epiphanie du Seigneur (samedi).

-29 mars : Vendredi Saint (vendredi).

-1er mai : Fête du Travail (mercredi).

-15 août : Assomption de la Vierge (jeudi).

-12 octobre : Fête nationale d’Espagne (samedi).

-1er novembre : Toussaint (vendredi).

-6 décembre : Fête de la Constitution espagnole (vendredi).

-25 décembre : Nativité du Seigneur (mercredi).

Deux jours fériés régionaux et deux jours fériés locaux doivent toujours être ajoutés aux jours fériés nationaux, pour un total de 16 jours fériés par an.

Une année avec plusieurs longs week-ends

La célébration de plusieurs jours fériés le lundi ou le vendredi, donc proches du samedi et du dimanche, permettra l’année prochaine d’avoir des week-ends plus longs que d’habitude dans l’ensemble de l’Espagne. C’est ce qui se passe avec le Lundi 1er janvier, vendredi 1er novembre et le Vendredi 6 décembre.

Dans les communautés qui ont choisi de célébrer le Jeudi Saint (28 mars), soit presque tous, il y aura un week-end prolongé de quatre jours, et dans cinq communautés (Îles Baléares, Cantabrie, Navarre, Pays Basque et La Rioja), ce week-end prolongé durera cinq jours depuis qu’ils ont décidé de donner également comme jour férié le lundi de Pâques (1er avril) .

De plus, les travailleurs qui peuvent se permettre de prendre un jour de congé pourraient prolonger le week-end en raison de la célébration de l’Assomption de la Vierge (15 août) jeudi.

Congés payés récupérables

Dans la résolution du BOE, il est précisé que dans Catalogne et Communauté valencienne Aux 12 jours fériés nationaux payés et non récupérables s’ajoute un congé payé récupérable, ce qui signifie que si le travailleur bénéficie de ce congé supplémentaire, il devra rattraper les heures non effectuées.

Dans le cas de la Communauté valencienne, le congé payé récupérable a été fixé à Lundi 24 juin (San Juan), tandis que la Catalogne doit choisir entre le 6 janvier, le 1er avril, le 24 juin et le 26 décembre (Saint-Étienne).