Redacción NIUS

Alors que nous ne nous sommes pas encore remis des effets du DANA et que les corps des victimes des pluies torrentielles continuent d’être retrouvés, les météorologues préviennent que le mois de septembre a commencé instable et que la situation pourrait s’aggraver en raison d’un nouveau DANA en fin de semaine prochaine.

Jusque là, La semaine sera marquée par des orages et des averses. L’instabilité continuera à définir le panorama atmosphérique de notre pays.

Mardi, les tempêtes pourraient être intenses dans les zones du nord-est et de l’est de la péninsule., avec possibilité de grêle et de rafales de vent dépassant 60 km/h. La zone où la pluie est la moins probable ce jour sera le sud-ouest, et la même chose se produira mercredi.

Il Mercredi Ce serait le jour le plus stableselon les prévisions, même si les précipitations pourraient se répéter dans les zones du nord, du centre et de l’est du pays.

Pendant Jeudi, il y aura un rebond de l’instabilité sur tout le territoire péninsulaire. Les tempêtes les plus intenses pourraient survenir dans les zones montagneuses de l’est du pays et dans les Pyrénées.

Face au Vendredi, un creux pourrait se faufiler sur la péninsule occidentale. Il est très probable qu’au cours de cette journée et samedi une poche froide dans les couches moyennes et supérieures descende à l’intérieur de ladite vallée.

Encore de la pluie pour le week-end : DANA ou BFA ?

Selon les météorologues d’eltiempo.es, la poche froide qui se produirait dans l’ouest de la péninsule entre vendredi et samedi serait isolée de la circulation générale. L’incertitude est encore très élevéeils ne savent donc pas exactement quelle sera leur position finale ou leur intensité.

On ne sait pas non plus comment il se comportera. Les prévisions jusqu’à ce lundi pointaient vers la formation d’un DANA (Dépression Isolée à Haut Niveau), sans reflet en surface, tout comme celle qui nous a touché début septembre. Cependant, les dernières prévisions Ils visent la formation d’un BFA (Isolated Cold Storm) au lieu d’un DANA. La différence est que le BFA est une tempête typique, avec une réflexion claire sur les systèmes superficiels et frontaux, mais isolée de la circulation générale. Si le BFA se forme, comme il y a des fronts, la prédiction pourrait être plus simple. De plus, le vent pourrait également être un peu plus fort.

En tout cas, tout semble indiquer que l’instabilité va s’accentuer à partir de vendredi. Cette journée pourrait être marquée par des orages et de fortes averses sur tout le territoire péninsulaire.ainsi que dans les îles Baléares.

Pendant Samedi et dimanche, l’instabilité persisterait répandue dans tout le pays. Avec le positionnement du système instable à l’ouest de la péninsule, les pluies seront garanties sur presque tout le versant atlantique, ainsi que dans certaines zones de la Méditerranée car il y a un flux d’est en surface.

Les îles Canaries seraient exclues de cette zone instable. Comme le reste de la semaine, le temps sera globalement stable. Cependant, il est probable qu’il y aura quelques précipitations sur les îles les plus importantes presque tous les jours.

Des températures douces dans presque tout le pays

Indépendamment des pluies, les thermomètres continueront tout au long de la semaine à afficher des températures douces dans de nombreuses régions du pays. La journée la plus chaude serait mercredi sur le versant atlantique. Par la suite, les températures devraient baisser progressivement, avec une baisse possiblement plus forte au cours du week-end.

Les températures les plus élevées se produiraient dans le Guadalquivir entre mercredi et jeudi, avec des températures maximales autour de 35ºC à 36ºC. Dans l’intérieur et sur le plateau nord, il est probable que les températures ne dépasseront pas 26ºC à 28ºC tout au long de la semaine.

Les températures pourraient être bien frais pour une fin de semaine. Si les prévisions se réalisent, les températures pourraient rester inférieures à 25 ºC et même autour de 20 ºC dans certaines régions de Castille-et-León, de Madrid, de Castille-La Manche et de Galice. Même ainsi, dans les zones de la mer Cantabrique, de la vallée de l’Èbre et de la Catalogne, les températures dépasseraient encore les 30ºC.