L'UE retarde l'autorisation de voyage (ETIAS) pour la plupart des visiteurs non européens jusqu'en 2024

L’Espagne est une destination populaire parmi de nombreux travailleurs à distance et nomades numériques dans le monde en raison de son incroyable Internet et de son coût de la vie abordable. Le pays a récemment lancé un visa pour nomades numériques visant à attirer davantage de travailleurs à distance dans le pays.

Le nouveau visa de travailleur à distance permettra aux travailleurs à distance des pays de l’Union européenne (UE) de travailler et de vivre en Espagne. Les travailleurs à distance seront autorisés à travailler et à vivre dans le pays sans être confrontés à aucune restriction ou bureaucratie liée à la souscription à une sécurité sociale espagnole.

L’Espagne faisait partie des 17 pays qui ont signé un accord qui permet aux travailleurs à distance de travailler dans d’autres pays de l’UE à condition qu’ils disposent d’un numéro de sécurité sociale. L’accord de sécurité sociale a été signé par 17 pays et il bénéficiera probablement aux travailleurs à distance en leur permettant de bénéficier d’une couverture de sécurité lorsqu’ils travaillent dans d’autres pays de l’UE.

Le nouvel accord en matière de sécurité sociale est entré en vigueur le 1er juillet 2023 pour les pays qui ont réussi à signer l’accord à temps avant la date limite fixée. Après le 1er juillet, l’accord prendra effet à compter de sa signature, mais il ne sera pas appliqué rétroactivement.

Le nouvel accord de sécurité sociale permettra aux travailleurs à distance de l’UE de bénéficier de la liberté de mouvement pour travailler et vivre dans d’autres pays de l’UE. Il est essentiel de noter que les citoyens de l’UE devront toujours déclarer leurs impôts.

Drapeaux de l’Union européenne à Strasbourg

Les États membres de l’Union européenne ont déployé de nombreux efforts pour modifier les règles de sécurité sociale pour les travailleurs à distance dans le but de promouvoir le télétravail dans les pays de l’UE.

Pays signataires de l’accord : Belgique, Allemagne, Croatie, Liechtenstein, République tchèque, Autriche, Pays-Bas, Slovaquie, Luxembourg, Finlande, Norvège, Portugal, Suède, Suisse, Pologne, Malte, France et Espagne.

Le nouvel accord sur le travail à distance offrira une grande flexibilité aux travailleurs à distance qui cherchent à travailler en Espagne et dans d’autres pays de l’UE. L’accord rencontre quelques défis dans sa mise en œuvre, notamment en raison des nombreuses exigences impliquées ; cependant, une mise en œuvre réussie de l’accord permettra aux travailleurs à distance transfrontaliers de travailler et de vivre librement dans différents pays de l’UE.